Alumni Spirit | BASTIEN FEDER : CAPITAINE DE ROUTE

Accueil » Toutes nos actualités » Alumni Spirit | BASTIEN FEDER : CAPITAINE DE ROUTE

PORTRAIT D’ALUMNI

Bastien Feder, grand passionné de vélo, semble être sur la piste de son ambition professionnelle depuis bien longtemps ! Il existe d’ailleurs une fable qui raconte qu’il a appris à pédaler en même temps qu’il commençait à marcher, et que ses premiers mots ont été : « Quand je serai grand, je veux travailler en marketing, communication et événementiel dans le domaine du sport, plus précisément dans le cyclisme ».

En réalité, Bastien Feder a toujours réussi à allier études et pratique sportive. Il conjugue désormais les deux,  en tant que coordinateur marketing et ventes au sein de SCOR MTB, une marque du groupe BMC (Bicycle Manufacturing Company) en Suisse.

Déplacer des montagnes

Originaire d’Alsace, Bastien Feder a grandi au rythme des hivers rigoureux et des étés très chauds. En tant qu’amateur de sensations fortes, il pratique volontiers tout ce qui peut réveiller son goût du challenge : ski, randonnées, etc. Toutes les formes de sport outdoor !

Alors, lorsqu’il cite un mentor ou une personne qui l’inspire au quotidien, il ne peut s’empêcher d’évoquer les grands athlètes, ceux capables de creuser au fond d’eux-mêmes pour y puiser les ressources nécessaires à la réalisation d’un exploit. Ceux capables de se découvrir vraiment, et de se dépasser pour achever une aventure coûte que coûte.

“Lorsque l’on ne se retrouve pas confronté à une situation où tout va mal, où tout semble aller contre soi, il ne s’agit pas d’une véritable aventure. Surmontez toutes ces difficultés, et vous tirerez parti de cette expérience à bien des égards», mentionne-t-il.

La pratique du sport permet à Bastien Feder de lâcher prise avec le quotidien, de se surpasser dans l’effort mais surtout de passer de bons moments entre amis. Il trouve son équilibre entre esprit de compétition et immersion au cœur de la nature. A l’écouter, il n’y a rien de tel qu’un bon bol d’air frais de montagne pour se ressourcer !

Changement de braquet

BMC a décidé d’encourager ses employés, au cœur même de leur environnement professionnel, à penser, à agir et à créer comme s’ils étaient des entrepreneurs en interne. C’est ainsi que Bastien Feder a pu participer à la naissance d’une nouvelle marque : SCOR.

L’équipe R&D n’a pas hésité une seconde à mouiller le maillot pour donner naissance à un vélo plaisir, loin des circuits de coupe du monde et autres compétitions. Plus question de rétropédaler, car après plusieurs prototypes il devenait évident que ce vélo avait quelque chose de spécial ! Ce ne serait pas une machine de course cette fois, mais un deux-roues pensé pour s’amuser sur les sentiers techniques.

« Cela représente une véritable chance ! Ce n’est pas possible dans toutes les entreprises, alors défendre un projet tel que SCOR devant un management de groupe était vraiment intéressant et stimulant. A mon arrivée chez BMC, j’étais manager des ventes à l’international, et me voilà coordinateur marketing et ventes pour SCOR, qui a de grandes ambitions ! », raconte-t-il.

En garder sous la pédale

Aujourd’hui, le métier de Bastien Feder consiste à susciter le désir d’achat. Rien de plus agréable, lorsque l’on est soi-même passionné par le produit que l’on défend au quotidien. Assurer le positionnement des vélos de SCOR et élaborer les plans d’actions commerciales et les campagnes de promotion ? Un programme sans dénivelés pour notre coordinateur marketing qui en pince pour la petite reine !

Tout-terrain, Bastien Feder établit et planifie les stratégies « go to market » avec endurance. Il organise la mise en place des campagnes marketing, et n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis de l’événementiel pour promouvoir son entreprise auprès des leaders d’opinions, des consommateurs ou des médias. Comme une roue en mouvement perpétuel, cet athlète de la communication cherche constamment à répondre de manière habile à l’évolution rapide du marché. À préparer demain, en somme.

« Le passé, c’est le passé et on ne va pas le changer. Mais modeler le futur, tenter de prévoir ce qu’il va se passer, voilà un des challenges captivants de mon métier ! », explique-t-il.

Pratiquer le hors-piste

Après une licence de STAPS à l’UPFR Sports de Besançon, spécialisée en management du Sport et un M1 « Management et Ingénierie des sports de plein air » à l’université de Bordeaux, Bastien Feder s’est envolé pour la Nouvelle-Zélande. Une île d’Océanie sur laquelle il a pu emmagasiner ses plus beaux souvenirs de sportif.

« Lorsque j’étais en Nouvelle-Zélande, j’ai eu la chance de participer à une aventure à vélo sur plusieurs jours, en itinérance. Cette expérience incroyable m’a permis de découvrir les meilleurs spots de l’île, d’en prendre plein la vue avec des paysages à couper le souffle et de faire des trails absolument incroyables ! », se rappelle-t-il.

Durant son séjour, Bastien Feder participe bénévolement à l’organisation d’événements liés au cyclisme, comme la Downhill Cup de Queenstown ou la Crankworx de Rotorua, compétitions de descente et de slopestyle. Comme une piqûre de rappel pour un vacciné aux rayons de vélo.

À son retour, il décide de se spécialiser dans le digital et entame un MSC2 Marketing Digital & Brand Management à INSEEC Chambéry, pour en maîtriser tous les aspects. C’est par le biais de l’alternance qu’il commence son parcours chez BMC.

Created with RNI Films app. Preset ‘Agfacolor 50’s’

Son conseil : “Curiosité et ouverture d’esprit ”

Outre la qualité des interlocuteurs, c’est grâce à la manière dont sont dispensés les enseignements à l’INSEEC et à la richesse des profils présents dans sa promotion que Bastien Feder garde un excellent souvenir de son passage à Chambéry.

« Souvent on sortait d’une journée de cours avec finalement peu de notes sur le papier, mais tellement de choses en tête ! On avait vraiment la sensation d’avoir appris quelque chose. D’avoir fait grandir notre esprit. », se souvient-il.

Si Bastien Feder devait donner un conseil aux étudiants qui se spécialisent en marketing/ communication, ce serait celui-ci : « Dans la mesure du possible, privilégiez l’alternance ! Le fait d’accéder à une entreprise qui propose des projets intéressants permet de mettre les cours en application de manière concrète, mais aussi et surtout d’aller plus loin, de chercher, et de trouver les solutions par soi-même ». 

« Dans la mesure du possible, privilégiez l’alternance ! Le fait d’accéder à une entreprise qui propose des projets intéressants permet de mettre les cours en application de manière concrète, mais aussi et surtout d’aller plus loin, de chercher, et de trouver les solutions par soi-même ». 

‘Bastien FEDER ‘

‘Alumni INSEEC Chambéry’

 »

 »

Mis à jour le 22 mars 2022