Comment garder un enseignement supérieur de qualité ?

Accueil » Les écoles » Conseils d’orientation » FAQ : toutes les réponses à vos questions orientation » Comment garder un enseignement supérieur de qualité ?

De nombreux établissements supérieurs en France ont une renommée mondiale vis-à-vis de la qualité de leur enseignement. Plusieurs initiatives peuvent être prises afin que cette qualité reste constante, voire augmente, au fil des années qui passent.

Pourquoi faut-il limiter le dépaysement une fois en études supérieures ?

La transition du lycée vers l’enseignement supérieur peut être un challenge pour certains étudiants. Des mesures diverses sont déjà prises en vue de mieux gérer cette situation. Cela inclut certaines initiatives à prendre bien avant que l’étudiant ne se retrouve sur les bancs universitaires :

Préparer les lycées aux différences entre lycée et l’enseignement supérieur

Les méthodes d’apprentissage et le quotidien dans l’ensemble ne sont pas les mêmes au lycée et dans le supérieur. Les lycéens disposent d’un bon suivi et d’une application de règles disciplinaires diverses. Une fois dans les instituts universitaires et les écoles supérieures, ils doivent faire preuve de plus d’autonomie. 

Il est favorable d’initier au plus tôt les lycéens aux diverses techniques d’apprentissage qu’ils rencontreront à l’université ou dans les écoles. L’intégration des TPE dès la terminale est une des mesures qui rendent cela possible. Le lycéen apprend à effectuer un travail par lui-même, avec le soutien et les directives des enseignants. D’autres initiatives similaires pourraient être prises afin d’éviter que les élèves ne soient surpris par ce changement d’enseignement. 

Instaurer une aide pédagogique

Bien que les bacheliers généraux aient plus d’options à leur disposition pour la suite de leurs études, beaucoup se tournent vers les instituts universitaires comme les STS. Les Sections De Techniciens Supérieures sont pourtant principalement destinées aux bacheliers technologiques, et ces derniers se tournent alors vers les universités. Ils y rencontrent des difficultés en raison d’un bagage scolaire peu compatible avec l’enseignement en université du fait de la spécificité de leurs formations antérieures. Ce phénomène semble s’amplifier depuis quelques années, et de nombreux étudiants sont en grand besoin d’assistance pour une mise à niveau de leurs savoirs.

Différentes organisations se chargent de cela. L’AFEV compte parmi les associations les plus actives. Elle comprend un grand nombre de membres dans tout le pays, aptes à fournir bénévolement une assistance scolaire aux étudiants supérieurs qui en ont besoin. Ce soutien, ainsi que d’autres mesures similaires pourraient grandement contribuer à conserver une bonne qualité de l’enseignement supérieur.

Comment aider les étudiants à préparer un plan d’avenir ?

Se faire une idée concrète de la manière dont un diplôme sera mis à profit contribue à motiver l’étudiant. Autrement, il risque de se désister en cours de route dès lors qu’il est face à des difficultés scolaires. Il est donc utile de lui donner une vision concrète de l’importance des études pour son avenir.

Renforcer les efforts d’orientation dès le lycée

Il est déjà demandé aux lycéens de songer à leur avenir dès qu’ils approchent de la terminale. Il serait pertinent de les inciter à concevoir un plan de route plus ou moins précis pour leurs années supérieures, afin de concrétiser leurs idées et mettre en lumière les différents débouchés possibles. Si une carrière précise semble intéresser le lycéen, il faut l’aider à déterminer les étapes pour réussir une telle ambition.

Il doit être informé des différentes institutions dispensant les formations qu’il souhaite suivre, ainsi que les branches vers lesquelles il peut se tourner pour exercer tel ou tel métier. Visiter les campus des universités ou les écoles supérieures où il pourra entamer son plan de carrière, peut également l’aider à se familiariser avec son futur environnement. Un manque de vision concrète pour les études est, par ailleurs, une des raisons les plus fréquentes de décrochage.

Mieux les informer sur les métiers qu’ils peuvent occuper

Cela peut aider les lycéens à opter pour une carrière quand ils disposent d’informations suffisantes sur celle-ci. Parmi les détails qu’un lycéen peut souhaiter connaître sur une carrière, on peut citer les suivants :

  • les différentes étapes pour y parvenir ;
  • les rémunérations et les évolutions possibles ;
  • les perspectives de promotion ;
  • les difficultés qu’il peut éventuellement rencontrer.

Il est préférable de mettre ces informations à disposition des lycéens au plus tôt, afin de laisser leur décision mûrir. Si un étudiant entre dans un institut supérieur avec un plan solide, il a moins de risque de perdre sa motivation. 

Pourquoi prioriser les écoles spécialisées ?

Plusieurs établissements supérieurs concentrent leur attention sur des filières très spécifiques. Cela assure une haute qualité des enseignements fournis. C’est également une bonne initiative à suivre pour les étudiants qui souhaitent s’assurer une bonne carrière dans le monde du travail.

Un tracé professionnel bien plus clair

Un détenteur de baccalauréat dispose généralement d’un ensemble de connaissances lui permettant d’apprendre directement un métier. En se lançant dans des filières très précises, ils peuvent obtenir une licence professionnelle au bout de 2 à 3 ans en moyenne. Ensuite, s’ils le souhaitent, ils peuvent continuer leur formation en effectuant un master.

Avec des diplômes plus élevés, ils peuvent espérer de meilleures conditions de promotions professionnelles. D’ailleurs, plus un établissement supérieur spécialisé est formé dans un secteur particulier, moins il y aura de concurrence. On peut constater une haute qualité des enseignements fournis au sein des écoles supérieures, et un pourcentage élevé de réussite aux différents examens.

De meilleures chances de trouver du travail plus tard

Le but principal des études supérieures est d’acquérir des compétences recherchées sur le marché du travail. Une école supérieure spécialisée permet d’acquérir de solides compétences dans un domaine donné. Certaines formations sont effectuées en tout juste un an, en fonction du cursus choisi. On peut, par exemple, mentionner les domaines de la création graphique, ou bien du marketing. Avec une licence dans ces filières, les étudiants peuvent prétendre à des postes aux salaires décents et être recrutés par des entreprises internationales.

EN SAVOIR PLUS SUR L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Mis à jour le 23 juin 2022